Retour à la page d'accueil de CENTURY 21 Bureau Blavier

L’achat immobilier par un indépendant à Liège : Votre agence vous conseille

Beaucoup d’indépendants ignorent comment acquérir à titre privé un bien immobilier, tout en le déduisant de leurs charges professionnelles. Votre agence immobilière à Liège vous explique sur quels points ses collaborateurs attirent votre attention.

Bien préparer son acquisition

Le processus d’achat d’un bien immobilier par un indépendant, à Liège ou ailleurs peut se faire en concertation avec un agent immobilier. Cet expert est à même de vous conseiller les meilleures formules pour une acquisition réussie, selon certains critères déterminés dès le départ.

Achat sur fonds propres ou via un prêt hypothécaire

Le premier point à considérer est la destination de l’acquisition. Le mode de financement sera différent selon que l’achat  est destiné à :
•    Une utilisation personnelle : Habitation pour l’indépendant et sa famille;
•    Un usage mixte : Un même immeuble pour réunir l’activité professionnelle et le logement ;
•    Un investissement : L’achat d’un immeuble de rapport afin de bénéficier d’un second capital à la pension ou d'un revenu complémentaire;
•    Des fins commerciales : L’achat a uniquement pour but d’abriter son activité.
S’il s’agit d’une acquisition sur fonds propres, la situation est comparable à l’acquisition d’un bien immobilier par un salarié. Il est cependant préférable de privilégier l’emprunt partiel ou total auprès d’un organisme bancaire, et ceci pour plusieurs raisons :
•    La faiblesse des taux d’emprunt ;
•    La possibilité de déduction fiscale ;
•    Le nécessaire maintien de la trésorerie de l’entrepreneur.
Il est primordial de préserver un maximum le capital de l’indépendant, d’autant que les conditions d’emprunt actuelles sont avantageuses.
Du fait de la frilosité des banques à leur égard, les entrepreneurs doivent toujours avancer une quantité de fonds propres plus importante qu’une personne ayant un autre statut. La proportion idéale est de 20 à 30% en fonds propres. Au-delà, l’indépendant sera tenu de justifier le fait qu’il puisse apporter une somme aussi conséquente. Sa comptabilité se devra dans ce cas d’être particulièrement rigoureuse.

La solvabilité de l’indépendant

Lors d’une demande de crédit, l’organisme bancaire vérifie pour chaque emprunteur sa solidité financière. L’employé ou l’ouvrier font valoir leur CDI, et produisent en général leurs 3 dernières fiches de paie pour prouver leur stabilité pécuniaire.
L’entrepreneur devrait pouvoir présenter l’avertissement-extrait de rôle à l'impôt des personnes physiques. Le problème est que ce document n’est délivré qu’en fin d’année fiscale pour l’année comptable précédente. Le dernier exemplaire produit est considéré comme étant obsolète si l’achat immobilier est envisagé fin de l’été ou début d’automne, par exemple. Pour attester de ses bénéfices, l’indépendant peut demander à un expert-comptable une situation comptable provisoire. Ce document produit à une date intermédiaire reprend les dernières déclarations TVA et certifie le chiffre d’affaires déclaré.

Administrateur de société : Un cas particulier avantageux

Si vous êtes administrateur unique ou majoritaire de votre société, les formules de financement sont plus créatives que pour une personne physique. Il est alors possible de faire intervenir l’assurance groupe contractée précédemment.
Une assurance groupe est constituée pour prévenir du décès, de l’invalidité ou la longue absence pour accident de celui qui la contracte, afin d’assurer la pérennité de son activité. Ce capital constitué avec les années peut être mis en garantie auprès de l’organisme bancaire pour faciliter la confiance et l’octroi d’un prêt hypothécaire.
Il vous est loisible en tant que personne morale d’accroître les versements mensuels de votre assurance groupe, ou de n’effectuer qu’un seul versement important pour réduire les résultats taxables de votre société (suivant une règle proportionnelle des revenus définie par le fisc).
Il vous faut cependant savoir qu’en cas de décès, la banque pourrait prétendre à ce capital, au détriment de vos héritiers.

Le rôle de l’agent immobilier auprès du candidat acheteur indépendant

Vous l’aurez compris : De nombreuses formules permettent aux personnes physiques ou morales d’acquérir un bien immobilier en réduisant les résultats taxables. Les conseils personnalisés d’un expert en immobilier sérieux et compétent à Liège sont essentiels pour effectuer en toute quiétude une telle transaction. L’objectif commun poursuivi est que l’achat n’hypothèque pas votre avenir ou celui de vos ayant-droit. L’agent immobilier vous guide vers un fiscaliste ou un courtier en assurances pour que votre statut d’indépendant ne représente plus un frein du fait de son caractère aléatoire, mais soit au contraire un atout.

Besoin de conseils relatifs à l’achat d’un bien immobilier à Liège ?

Prenez contact avec CENTURY 21 Bureau Blavier pour obtenir des conseils personnalisés ou des renseignements sur les procédures d’achats immobiliers. Nos experts sont disponibles pour vous répondre dans les meilleurs délais.