Retour à la page d'accueil de CENTURY 21 Bureau Blavier

Estimation d’un bien immobilier à Liège : l’apport de l’agent immobilier

Lorsque vous désirez vendre un bien immobilier en région liégeoise (maison, appartement, immeuble de rapport), la détermination correcte du prix est primordiale. Si l’acheteur souhaite réaliser une « bonne affaire », le vendeur, quant à lui, espère obtenir un « bon prix » de son habitation ou immeuble. Le prix espéré de part et d’autre se situe souvent et respectivement en deçà ou au-dessus des tarifs du marché immobilier de la région. Faire appel à un agent immobilier expérimenté permet de déterminer une valeur objective et acceptable pour tous.

Donner une valeur intrinsèque à une habitation

Estimation d'un bien immobilier par une agenceL’agent immobilier dispose d’outils d’évaluation et d’une expertise propres à lui faire considérer un bien en toute objectivité. Sont considérés les critères suivants :
•    Etat général du bien : Plus que l’année de construction d’un bâtiment, ce sont ses conditions de conservation, après d’éventuelles rénovations, qui sont prises en compte dans l’évaluation de sa valeur ;
•    Qualités des rénovations effectuées : La présence de certains équipements et prestations est déterminante : garage, double vitrage, cuisine équipée, chauffage central, jardin ;
•    Localisation : Faire réaliser une estimation immobilière via un formulaire en ligne est une démarche très aléatoire. L’évaluation  qui en résulte est le fruit de la moyenne d’un code postal, mais ne tient aucunement compte des subtilités de la géolocalisation. La valeur d’un bien sur une même localité peut varier fortement, selon le quartier, l’environnement urbanistique, la vue offerte, l’ensoleillement, l’attractivité, la présence de commerces ;
•    Les points de comparaison : L’agent immobilier se doit de bien connaître le marché local afin de comparer les valeurs de biens vendus récemment, de biens non vendus et de ceux mis en vente.

Les risques liés à une mauvaise estimation de prix d’un bien immobilier

Si un agent immobilier reste objectif par rapport au marché, le vendeur pourrait confondre « prix de vente » et « valeur affective». Il peut être tenté de vendre son immeuble lui-même, dans le souci d’éviter la prise en charge de la commission attendue de l’agence immobilière.
A noter que le coût d’intervention d’une agence immobilière dans un processus de vente est en réalité supporté par le marché, et non le vendeur. D’autres croyances et critiques infondées circulent ainsi sur le métier d’agent immobilier.

La surévaluation d’un bâtiment : conséquences pour le candidat acheteur

La surévaluation d’un bâtiment (en moyenne de 10%) est une erreur fréquente. Elle est générée par une charge émotionnelle : l’investissement physique, temporel et financier lors de rénovations diverses, les murs qui ont vu naître et grandir les enfants placent le vendeur dans un espoir de rétribution inadéquat par rapport à la réalité du marché. Mais attention ! Un bien dont le prix demandé dépasse de 5 à 10% la valeur du marché n’intéressera déjà plus que 50% des acquéreurs potentiels !
Le candidat qui désire acheter un bien immobilier dans la région de Liège est lui aussi influencé par la comparaison avec d’autres biens visités. Un coup de cœur sur un bien vendu de particulier à particulier risque de le lui faire payer trop cher, sans qu’il soit conscient de la surévaluation. C’est son organisme bancaire qui, dans 90% des cas, va demander une expertise avant d’accorder un crédit. Il y a alors de fortes chances que celui-ci soit refusé si la surévaluation est confirmée. Chacune des parties concernées aura perdu 4 à 6 semaines dans l’aventure.

La vente d’un bien surévalué compromise

Le préjudice dans le cas d’un refus d’octroi de crédit est plus important pour le vendeur. En voici les conséquences.
•    Augmentation du temps de vente : Le vendeur a, durant la procédure d’expertise qui s’est révélée vaine, perdu d’autres candidats acheteurs, avec lesquels un prix correct et le prêt octroyé auraient pu conclure la vente sans délai. L’agent immobilier, de par son expérience avec des partenaires réguliers et la prise de décisions rapide, réduit le délai d’obtention du crédit à une durée normale voire raccourcie. Une agence immobilière liégeoise réputée pour son professionnalisme aura également pris soin de laisser en vente le bien pour lequel une demande de crédit est en cours ;
•    Dévalorisation du bien mis en vente : Un immeuble mis trop longtemps en vente suscite la suspicion et se retrouve entaché par le processus de commercialisation mis en œuvre, largement relayé par Internet. Le vendeur ne sera plus contacté, et se verra alors contraint de passer le relai à une agence immobilière, qui fixera un prix cette fois correct.
Si vous désirez mettre en vente votre bâtiment ou immeuble, il est souhaitable de passer directement par un agent immobilier, qui vous permettra en un voire deux mois d’obtenir le meilleur prix pour votre patrimoine.

Besoin de faire évaluer votre bien immobilier en vue d’une mise en vente en région liégeoise ?

Prenez contact avec l’agence immobilière CENTURY 21 Bureau Blavier située à Liège et Seraing pour obtenir de plus amples informations et conseils. Nous sommes disponibles pour accéder à votre demande dans les meilleurs délais.